Mawlid, le Noel des Musulmans

Étiquettes
5 janvier 2015

Mawlid, le Noel des Musulmans

MawlidMawlid ou maouloud est une fête qui commémore la naissance du prophète de l’islam Mohamed (PSL). Chaque année, précisément au troisième mois (Rabi al awal) du calendrier musulman est célébré le Mawlid dans tout le monde. Cette année à Tahoua, les festivités ont été commémorées le vendredi passé. De très bon matin, tous les lieux concernés sont en préparation. Le soir, après la dernière salat (prière) de la journée ce sont des centaines de fidèles qui se convergent vers leurs mosquées respectives. Des écoles coraniques ont mêmes fait coudre leurs élèves, des uniformes pour la circonstance. Moi je n’ai vraiment pas eu le temps de le faire pour mes enfants. De loin on peut entendre à travers les hauts parleurs, la voix des meilleurs chanteurs religieux qui se rivalisent. Par endroit, toute cette nuit a été dédiée aux litanies, et la biographie du prophète de l’islam Mohamed (PSL). Chez les autres, ce sont des prêches et autres récitations de coran qui se succèdent. Toute la nuit, les festivaliers ont défié le froid et cette poussière incessante. Selon le coran, Mohamed (PSL) est le dernier messager l’envoyé à toute l’humanité par Allah. Tous les musulmans ont un grand respect pour Lui. Toute offense, à son égard est considérée comme une insulte à l’islam. L’un des grands centres de cette commémoration au Niger est Kiota (120 km au sud de Niamey) ou Kaoura (à Tahoua). Chaque année ce sont des milliers de pèlerins qui se rendent à ces lieux distinctifs et exclusifs surtout pour se faire « bénir » par le Cheik.

Toute fois, la commémoration de cette journée ne fait pas l’unanimité chez tous les croyants musulmans . La plus part de ceux qui pratiquent cette fête sont de la confrérie Tijania . Mais  une jeune et récente confrérieappelée « Izala » bat désormais contre les festivités de Mawlid. Pour eux, Mawlid n’est pas islamique. Le Mawlid pour Izalat n’est qu’une pure et simple imagination ou innovation humaine. Mohamed (PSL), ni moins ses compagnons ne l’ont pas fait. Et nulle part dans le coran, sa pratique n’a été recommandée. En islam, toute pratique contraire à ce principe est appelée « BIDI’A » . En définitive, les frères « izalistes » (adpets de la secte Izala) considèrent le Mawlid comme une perte du temps, un syncrétisme religieux. Dans cette ère de mondialisation et de globalisation, il est temps de faire attention à tout ce que disent les religieux.

Partagez

Commentaires

Fotso Fonkam
Répondre

Waou! Je ne me serais jamais douté que les musulmans (certains en tout cas) célébraient la naissance du prophète. Très instructif comme billet.

ASSOUMANE Habibou
Répondre

Il fallait voire même le decor

Aboudramane koné
Répondre

Oui bien dit le noël musulman. Le vrai problème du maouloud aujourd'hui c'est qu'il est dévoyé à des fins anti islamique, sinon dans le fond se rappeler du noble messager est une benediction en soi. gbès est mioeux que dra

ASSOUMANE Habibou
Répondre

ok. merci pour votre commentaire. qu'en pensez-vous de ces pratiquants du Mawlid et ces islamistes intégriste